Zinc : tout ce que vous devez savoir - TUDO BEM PARIS

Le zinc est un nutriment qui joue de nombreux rôles essentiels dans votre organisme.

Comme votre corps ne produit pas naturellement de zinc, vous devez l'obtenir par le biais de l'alimentation ou de complément alimentaire.

Cet article explique tout ce que vous devez savoir sur le zinc, notamment ses fonctions, ses bienfaits pour la santé, les recommandations de dosage et les effets secondaires potentiels.

Qu'est-ce que le zinc ?

Le zinc est considéré comme un nutriment essentiel, ce qui signifie que votre organisme ne peut ni le produire ni le stocker.

Pour cette raison, vous devez en obtenir un apport constant par le biais de votre alimentation.

Le zinc est nécessaire à de nombreux processus de l'organisme, notamment :

l'expression des gènes

les réactions enzymatiques

la fonction immunitaire

la synthèse des protéines

la synthèse de l'ADN

la cicatrisation des plaies

la croissance et développement

Le zinc est naturellement présent dans une grande variété d'aliments d'origine végétale et animale.

Les aliments qui ne contiennent pas naturellement ce minéral, tels que les céréales pour petit-déjeuner, les barres-collations et la farine de boulangerie, sont souvent enrichis de formes synthétiques de zinc.

Vous pouvez également prendre des compléments alimentaires de zinc ou de multi-nutriments qui fournissent du zinc.

En raison de son rôle dans la fonction immunitaire, le zinc est également ajouté à certains sprays nasaux, pastilles et autres traitements naturels contre le rhume.

Quel rôle dans votre organisme ?

Le zinc est un minéral vital que votre organisme utilise de multiples façons.

En fait, le zinc est le deuxième oligo-élément le plus abondant dans votre corps - après le fer - et il est présent dans chaque cellule.

Le zinc est nécessaire à l'activité de plus de 300 enzymes qui contribuent au métabolisme, à la digestion, à la fonction nerveuse et à de nombreux autres processus.

En outre, il est essentiel au développement et au fonctionnement des cellules immunitaires.

Ce minéral est également fondamental pour la santé de la peau, la synthèse de l'ADN et la production de protéines.

De plus, la croissance et le développement du corps dépendent du zinc en raison de son rôle dans la croissance et la division des cellules.

Le zinc est également nécessaire aux sens du goût et de l'odorat. Comme l'une des enzymes cruciales pour le goût et l'odorat dépend de ce nutriment, une carence en zinc peut réduire votre capacité à goûter ou à sentir.

Quels sont les avantages pour la santé ?

Les recherches montrent que le zinc présente de nombreux avantages pour la santé.

Renforce le système immunitaire

Le zinc contribue à la solidité de votre système immunitaire.

Comme il est nécessaire au fonctionnement des cellules immunitaires et à la signalisation cellulaire, une carence en zinc peut entraîner un affaiblissement de la réponse immunitaire.

Les compléments alimentaires de zinc stimulent certaines cellules immunitaires et réduisent le stress oxydatif.

Par exemple, un examen de sept études a démontré que 80 à 92 mg de zinc par jour peuvent réduire la durée du rhume jusqu'à 33 %.

De plus, les compléments alimentaires de zinc réduisent considérablement le risque d'infections et favorisent la réponse immunitaire chez les personnes âgées.

Accélère la cicatrisation des plaies

Le zinc est couramment utilisé dans les hôpitaux pour traiter les brûlures, certains ulcères et d'autres blessures de la peau.

Comme ce minéral joue un rôle essentiel dans la synthèse du collagène, la fonction immunitaire et la réponse inflammatoire, il est nécessaire à une bonne cicatrisation.

En fait, la peau contient une quantité relativement élevée - environ 5 % - de zinc dans l'organisme.

Si une carence en zinc peut ralentir la cicatrisation des plaies, une supplémentation en zinc peut accélérer la guérison chez les personnes présentant des plaies.

Par exemple, lors d'une étude de 12 semaines menée auprès de 60 personnes souffrant d'ulcères du pied diabétique, les personnes traitées avec 200 mg de zinc par jour ont vu la taille de leur ulcère diminuer de manière significative par rapport au groupe placebo.

Peut réduire le risque de certaines maladies liées à l'âge

Le zinc peut réduire de manière significative le risque de maladies liées à l'âge, telles que la pneumonie, les infections et la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).

Le zinc peut soulager le stress oxydatif et améliorer la réponse immunitaire en stimulant l'activité des cellules T et des cellules tueuses naturelles, qui contribuent à protéger votre organisme contre les infections.

Les personnes âgées qui se supplémentent en zinc constatent une meilleure réponse à la vaccination contre la grippe, une réduction du risque de pneumonie et une augmentation des performances mentales.

En fait, une étude a déterminé que 45 mg par jour de zinc élémentaire peut réduire de près de 66 % l'incidence des infections chez les personnes âgées.

De plus, dans le cadre d'une vaste étude menée auprès de plus de 4 200 personnes, la prise quotidienne de compléments alimentaires antioxydants - vitamine E, vitamine C et bêta-carotène - et de 80 mg de zinc a permis de réduire la perte de vision et de diminuer de manière significative le risque de DMLA avancée.

Peut aider à traiter l'acné

L'acné est une maladie de peau courante qui, selon les estimations, touche jusqu'à 9,4 % de la population mondiale.

L'acné est due à l'obstruction des glandes productrices d'huile, aux bactéries et à l'inflammation.

Des études suggèrent que les traitements topiques et oraux à base de zinc peuvent traiter efficacement l'acné en réduisant l'inflammation, en inhibant la croissance de la bactérie P. acnes et en supprimant l'activité des glandes sébacées.

Les personnes souffrant d'acné ont tendance à avoir des niveaux de zinc plus faibles. Par conséquent, des compléments alimentaires peuvent aider à réduire les symptômes.

Diminue l'inflammation

Le zinc diminue le stress oxydatif et réduit les niveaux de certaines protéines inflammatoires dans votre corps.

Le stress oxydatif entraîne une inflammation chronique, un facteur contribuant à un large éventail de maladies chroniques, telles que les maladies cardiaques, le cancer et le déclin mental.

Dans une étude menée sur 40 adultes âgés, ceux qui ont pris 45 mg de zinc par jour ont connu une réduction plus importante des marqueurs inflammatoires que le groupe placebo.

Quels sont les symptômes de carence

Bien que la carence sévère en zinc soit rare, elle peut survenir chez les personnes présentant des mutations génétiques rares, chez les nourrissons allaités dont la mère ne consomme pas suffisamment de zinc, chez les personnes souffrant d'alcoolisme et chez celles qui prennent certains médicaments immunosuppresseurs.

Les symptômes d'une grave carence en zinc sont les suivants : retard de croissance et de développement, retard de la maturité sexuelle, éruptions cutanées, diarrhée chronique, troubles de la cicatrisation des plaies et troubles du comportement.

Les formes plus légères de carence en zinc sont plus courantes, notamment chez les enfants des pays en développement où les régimes alimentaires sont souvent dépourvus de nutriments importants.

On estime qu'environ 2 milliards de personnes dans le monde présentent une carence en zinc en raison d'un apport alimentaire insuffisant.

Étant donné que la carence en zinc affaiblit le système immunitaire - augmentant ainsi les risques d'infection - on estime qu'elle est à l'origine de plus de 450 000 décès d'enfants de moins de 5 ans chaque année.

Les personnes à risque de carence en zinc sont notamment :

les personnes atteintes de maladies gastro-intestinales comme la maladie de Crohn

• les végétariens et les végétaliens

les femmes enceintes et celles qui allaitent

les nourrissons plus âgés qui sont exclusivement nourris au sein.

les personnes atteintes d'anémie falciforme

les personnes souffrant de malnutrition, y compris celles qui sont anorexiques ou boulimiques

les personnes souffrant d'une maladie rénale chronique

les personnes qui abusent de l'alcool.

Les symptômes d'une légère carence en zinc sont les suivants : diarrhée, baisse de l'immunité, cheveux clairsemés, diminution de l'appétit, troubles de l'humeur, peau sèche, problèmes de fertilité et troubles de la cicatrisation.

La carence en zinc est difficile à détecter à l'aide de tests de laboratoire, car l'organisme contrôle étroitement les niveaux de zinc. Ainsi, vous pouvez être carencé même si les tests indiquent des niveaux normaux.

Les médecins prennent en compte d'autres facteurs de risque - tels qu'une mauvaise alimentation et la génétique - en plus des résultats sanguins pour déterminer si vous avez besoin de compléments alimentaires.

Quelles sont les sources alimentaires

De nombreux aliments d'origine animale et végétale sont naturellement riches en zinc, ce qui permet à la plupart des gens d'en consommer des quantités adéquates.

Les aliments les plus riches en zinc comprennent :

Crustacés : Huîtres, crabe, moules, homard et palourdes

Viande : Bœuf, porc, agneau et bison

Volaille : Dinde et poulet

Poissons : Flets, sardines, saumon et sole

Légumineuses : Pois chiches, lentilles, haricots noirs, haricots rouges...

Noix et graines : Graines de citrouille, noix de cajou, graines de chanvre...

Produits laitiers : Lait, yaourt et fromage

Œufs 

Grains entiers : Avoine, quinoa, riz brun...

Certains légumes : Champignons, chou frisé, pois, asperges et betteraves vertes.

Les produits d'origine animale, tels que la viande et les crustacés, contiennent de grandes quantités de zinc sous une forme facilement assimilable par l'organisme.

Gardez à l'esprit que le zinc présent dans les sources végétales comme les légumineuses et les céréales complètes est absorbé moins efficacement en raison d'autres composés végétaux qui inhibent l'absorption.

Bien que de nombreux aliments soient naturellement riches en zinc, certains d'entre eux - tels que les céréales pour petit-déjeuner prêtes à consommer, les barres de collation et les farines à cuire - sont enrichis en zinc.

Quel est la toxicité et recommandations de dosage ?

Tout comme une carence en zinc peut entraîner des complications pour la santé, un apport excessif peut également avoir des effets secondaires négatifs.

La cause la plus fréquente de toxicité du zinc est un apport excessif en zinc, qui peut provoquer des symptômes aigus et chroniques.

Les symptômes de toxicité sont les suivants :

Nausées et vomissements

Perte d'appétit

Diarrhée

Crampes abdominales

Maux de tête

Réduction de la fonction immunitaire

Diminution du taux de "bon" cholestérol HDL.

L'ingestion d'une trop grande quantité de zinc peut également entraîner des carences en d'autres nutriments.

Par exemple, une ingestion chronique de zinc en quantité élevée peut interférer avec l'absorption du cuivre et du fer.

Des réductions des niveaux de cuivre ont même été signalées chez des personnes ne consommant que des doses modérément élevées de zinc - 60 mg par jour - pendant 10 semaines.

Références

(1) Lim KH, Riddell LJ, Nowson CA, Booth AO, Szymlek-Gay EA. Iron and zinc nutrition in the economically-developed world: a review. Nutrients. 2013 Aug 13;5(8):3184-211. doi: 10.3390/nu5083184. PMID: 23945676 PMCID: PMC3775249.

(2) Zastrow ML, Pecoraro VL. Designing hydrolytic zinc metalloenzymes. Biochemistry. 2014 Feb 18;53(6):957-78. doi: 10.1021/bi4016617. Epub 2014 Feb 7. PMID: 24506795 PMCID: PMC3985962.

(3) Prasad AS. Zinc in human health: effect of zinc on immune cells. Mol Med. May-Jun 2008;14(5-6):353-7. doi: 10.2119/2008-00033.Prasad. PMID: 18385818 PMCID: PMC2277319.

(4) Roohani N, Hurrell R, Kelishadi R, Schulin R. Zinc and its importance for human health: An integrative review. J Res Med Sci. 2013 Feb;18(2):144-57. PMID: 23914218 PMCID: PMC3724376.

(5) Liu E, Pimpin L, Shulkin M, Kranz S, Duggan CP, Mozaffarian D, Fawzi WW. Effect of Zinc Supplementation on Growth Outcomes in Children under 5 Years of Age. Nutrients. 2018 Mar 20;10(3):377. doi: 10.3390/nu10030377. PMID: 29558383 PMCID: PMC5872795.

(6) Lyckholm L, Heddinger SP, Parker G, Coyne PJ, Ramakrishnan V, Smith TJ, Henkin RI. A randomized, placebo controlled trial of oral zinc for chemotherapy-related taste and smell disorders. J Pain Palliat Care Pharmacother. 2012 Jun;26(2):111-4. doi: 10.3109/15360288.2012.676618. PMID: 22764846 PMCID: PMC4042409.

(7) Hemilä H. Zinc lozenges and the common cold: a meta-analysis comparing zinc acetate and zinc gluconate, and the role of zinc dosage. JRSM Open. 2017 May 2;8(5):2054270417694291. doi: 10.1177/2054270417694291. eCollection 2017 May. PMID: 28515951 PMCID: PMC5418896.

(8) Haase H, Rink L. The immune system and the impact of zinc during aging. Immun Ageing. 2009 Jun 12;6:9. doi: 10.1186/1742-4933-6-9. PMID: 19523191 PMCID: PMC2702361.

(9) Bhattacharya S, Mishra RK. Pressure ulcers: Current understanding and newer modalities of treatment. Indian J Plast Surg. Jan-Apr 2015;48(1):4-16. doi: 10.4103/0970-0358.155260. PMID: 25991879 PMCID: PMC4413488.

(10) Lin PH, Sermersheim M, Li H, Lee PHU, Steinberg SM, Ma J. Zinc in Wound Healing Modulation. Nutrients. 2017 Dec 24;10(1):16. doi: 10.3390/nu10010016. PMID: 29295546 PMCID: PMC5793244.

(11) Momen-Heravi M, Barahimi E, Razzaghi R, Bahmani F, Gilasi HR, Asemi Z. The effects of zinc supplementation on wound healing and metabolic status in patients with diabetic foot ulcer: A randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Wound Repair Regen. 2017 May;25(3):512-520. doi: 10.1111/wrr.12537. Epub 2017 May 9. PMID: 28395131.

(12) Marcellini F, Giuli C, Papa R, Gagliardi C, Dedoussis G, Monti D, Jajte J, Giacconi R, Malavolta M, Mocchegiani E. Zinc in elderly people: effects of zinc supplementation on psychological dimensions in dependence of IL-6 -174 polymorphism: a Zincage study. Rejuvenation Res. 2008 Apr;11(2):479-83. doi: 10.1089/rej.2008.0680. PMID: 18341424.

(13) Barnett JB, Hamer DH, Meydani SN. Low zinc status: a new risk factor for pneumonia in the elderly ? Nutr Rev. 2010 Jan;68(1):30-7. doi: 10.1111/j.1753-4887.2009.00253.x. PMID: 20041998 PMCID: PMC2854541.

(14) Cabrera ÁJ. Zinc, aging, and immunosenescence: an overview. Pathobiol Aging Age Relat Dis. 2015 Feb 5;5:25592. doi: 10.3402/pba.v5.25592. eCollection 2015. PMID: 25661703 PMCID: PMC4321209.

(15) Prasad AS. Discovery of human zinc deficiency: its impact on human health and disease. Adv Nutr. 2013 Mar 1;4(2):176-90. doi: 10.3945/an.112.003210. PMID: 23493534 PMCID: PMC3649098.

(16) Age-Related Eye Disease Study 2 Research Group. Lutein + zeaxanthin and omega-3 fatty acids for age-related macular degeneration: the Age-Related Eye Disease Study 2 (AREDS2) randomized clinical trial. JAMA. 2013 May 15;309(19):2005-15. doi: 10.1001/jama.2013.4997. PMID: 23644932.

(17) Tan JK, Bhate K. A global perspective on the epidemiology of acne. Br J Dermatol. 2015 Jul;172 Suppl 1:3-12. doi: 10.1111/bjd.13462. PMID: 25597339.

(18) Cervantes J, Eber AE, Perper M, Nascimento VM, Nouri K, Keri JE. The role of zinc in the treatment of acne: A review of the literature. Dermatol Ther. 2018 Jan;31(1). doi: 10.1111/dth.12576. Epub 2017 Nov 28. PMID: 29193602.

(19) Bae YS, Hill ND, Bibi Y, Dreiher J, Cohen AD. Innovative uses for zinc in dermatology. Dermatol Clin. 2010 Jul;28(3):587-97. doi: 10.1016/j.det.2010.03.006. PMID: 20510767.

(20) Rostami Mogaddam M, Safavi Ardabili N, Maleki N, Soflaee M. Correlation between the severity and type of acne lesions with serum zinc levels in patients with acne vulgaris. Biomed Res Int. 2014;2014:474108. doi: 10.1155/2014/474108. Epub 2014 Jul 24. MID: 25157359 PMCID: PMC4135093.

(21) Lubberts E, van den Berg WB. Cytokines in the pathogenesis of rheumatoid arthritis and collagen-induced arthritis. Adv Exp Med Biol. 2003;520:194-202. doi: 10.1007/978-1-4615-0171-8_11. PMID: 12613579.

(22) Pahwa R, Goyal A, Jialal I. Chronic Inflammation. PMID: 29630225.

(23) Bao B, Prasad AS, Beck FW, Fitzgerald JT, Snell D, Bao GW, Singh T, Cardozo LJ. Zinc decreases C-reactive protein, lipid peroxidation, and inflammatory cytokines in elderly subjects: a potential implication of zinc as an atheroprotective agent. Am J Clin Nutr. 2010 Jun;91(6):1634-41. doi: 10.3945/ajcn.2009.28836. Epub 2010 Apr 28. PMID: 20427734 PMCID: PMC2869512.

(24) Nistor N, Ciontu L, Frasinariu OE, Lupu VV, Ignat A, Streanga V. Acrodermatitis Enteropathica: A Case Report. Medicine (Baltimore). 2016 May;95(20):e3553. doi: 10.1097/MD.0000000000003553. MID: 27196457 PMCID: PMC4902399.

(25) Jurowski K, Szewczyk B, Nowak G, Piekoszewski W. Biological consequences of zinc deficiency in the pathomechanisms of selected diseases. J Biol Inorg Chem. 2014 Oct;19(7):1069-79. doi: 10.1007/s00775-014-1139-0. Epub 2014 Apr 19. PMID: 24748223 PMCID: PMC4175048.

(26) Fischer Walker CL, Ezzati M, Black RE. Global and regional child mortality and burden of disease attributable to zinc deficiency. Eur J Clin Nutr. 2009 May;63(5):591-7. doi: 10.1038/ejcn.2008.9. Epub 2008 Feb 13. PMID: 18270521.

(27) Kumssa DB, Joy EJ, Ander EL, Watts MJ, Young SD, Walker S, Broadley MR. Dietary calcium and zinc deficiency risks are decreasing but remain prevalent. Sci Rep. 2015 Jun 22;5:10974. doi: 10.1038/srep10974. PMID: 26098577 PMCID: PMC4476434.

(28) Saper RB, Rash R. Zinc: an essential micronutrient. Am Fam Physician. 2009 May 1;79(9):768-72. PMID: 20141096 PMCID: PMC2820120.

(29) Wieringa FT, Dijkhuizen MA, Fiorentino M, Laillou A, Berger J. Determination of zinc status in humans: which indicator should we use? Nutrients. 2015 May 6;7(5):3252-63. doi: 10.3390/nu7053252. PMID: 25954900 PMCID: PMC4446750.

(30) Gibson RS. A historical review of progress in the assessment of dietary zinc intake as an indicator of population zinc status. Adv Nutr. 2012 Nov 1;3(6):772-82. doi: 10.3945/an.112.002287. PMID: 23153731 PMCID: PMC3648701.

(31) Shah D, Sachdev HS, Gera T, De-Regil LM, Peña-Rosas JP. Fortification of staple foods with zinc for improving zinc status and other health outcomes in the general population. Cochrane Database Syst Rev. 2016 Jun 9;2016(6):CD010697. doi: 10.1002/14651858.CD010697.pub2. PMID: 27281654 PMCID: PMC8627255.

(32) Tubek S. Zinc supplementation or regulation of its homeostasis: advantages and threats. Biol Trace Elem Res. 2007 Oct;119(1):1-9. doi: 10.1007/s12011-007-0043-7. PMID: 17914213.

(33) Villagomez A, Ramtekkar U. Iron, Magnesium, Vitamin D, and Zinc Deficiencies in Children Presenting with Symptoms of Attention-Deficit/Hyperactivity Disorder. Children (Basel). 2014 Sep 29;1(3):261-79. doi: 10.3390/children1030261. PMID: 27417479 PMCID: PMC4928738.

(34) Wegmüller R, Tay F, Zeder C, Brnic M, Hurrell RF. Zinc absorption by young adults from supplemental zinc citrate is comparable with that from zinc gluconate and higher than from zinc oxide. J Nutr. 2014 Feb;144(2):132-6. doi: 10.3945/jn.113.181487. Epub 2013 Nov 20. PMID: 24259556 PMCID: PMC3901420.

Article précédent Article suivant
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi January February March April May June July August September October November December