Les 8 aliments et boissons à éviter en cas d'arthrite - TUDO BEM PARIS

L'arthrite est un problème de santé courant impliquant une inflammation chronique des articulations. Elle provoque des douleurs et des dommages aux articulations, aux os et à d'autres parties du corps, selon le type.

L'arthrose, qui n'est pas inflammatoire, est la plus courante, mais il en existe plus de 100 types. En fait, jusqu'à 40 % des hommes et 47 % des femmes peuvent recevoir un diagnostic d'arthrose au cours de leur vie.

La polyarthrite rhumatoïde et l'arthrite psoriasique sont des affections inflammatoires considérées comme des maladies auto-immunes. La goutte est un autre type courant d'arthrite inflammatoire.

La recherche montre que les interventions diététiques, telles que l'élimination de certains aliments et boissons, peuvent réduire la gravité des symptômes chez les personnes atteintes d'arthrite inflammatoire et d'arthrose, et améliorer leur qualité de vie globale.

Voici 8 aliments et boissons à éviter si vous souffrez d'arthrite.

1. Les sucres ajoutés

Vous devez limiter votre consommation de sucre quoi qu'il arrive, mais surtout si vous souffrez d'arthrite. Les sucres ajoutés se trouvent dans les bonbons, les sodas, les glaces et de nombreux autres aliments, y compris des produits moins évidents comme la sauce barbecue.

Une étude menée auprès de 217 personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde a révélé que parmi 20 aliments, les sodas et les desserts sucrés étaient ceux qui aggravaient le plus souvent les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde.

Qui plus est, les boissons sucrées comme les sodas peuvent augmenter considérablement le risque d'arthrite.

Par exemple, dans une étude portant sur 1 209 adultes âgés de 20 à 30 ans, ceux qui buvaient des boissons édulcorées au fructose 5 fois par semaine ou plus étaient 3 fois plus susceptibles de souffrir d'arthrite que ceux qui consommaient peu ou pas de boissons édulcorées au fructose.

En outre, une vaste étude portant sur près de 200 000 femmes a associé une consommation régulière de sodas édulcorés au sucre à un risque accru de polyarthrite rhumatoïde.

2. Les viandes rouges et transformées 

Certaines recherches établissent un lien entre les viandes rouges et transformées et l'inflammation, ce qui peut accroître les symptômes de l'arthrite.

Par exemple, les régimes alimentaires riches en viandes rouges et transformées présentent des niveaux élevés de marqueurs inflammatoires comme l'interleukine-6 (IL-6), la protéine C-réactive (CRP) et l'homocystéine.

L'étude susmentionnée, menée auprès de 217 personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde, a également révélé que la viande rouge aggravait souvent les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde. En outre, une étude portant sur 25 630 personnes a déterminé qu'une consommation élevée de viande rouge pouvait être un facteur de risque d'arthrite inflammatoire.

À l'inverse, il a été démontré que les régimes à base de plantes qui excluent la viande rouge améliorent les symptômes de l'arthrite.

3. Les aliments contenant du gluten

Le gluten est un groupe de protéines présentes dans le blé, l'orge, le seigle et le triticale (un croisement entre le blé et le seigle). Certaines recherches établissent un lien entre le gluten et l'augmentation de l'inflammation et suggèrent qu'une alimentation sans gluten pourrait soulager les symptômes de l'arthrite.

De plus, les personnes atteintes de la maladie cœliaque courent un plus grand risque de développer une polyarthrite rhumatoïde. De même, les personnes atteintes de maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde ont une prévalence de maladie cœliaque significativement plus élevée que la population générale.

Notamment, une étude plus ancienne, d'une durée d'un an, menée auprès de 66 personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde, a révélé qu'un régime végétalien sans gluten réduisait significativement l'activité de la maladie et améliorait l'inflammation.

Bien que ces résultats soient prometteurs, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer si un régime sans gluten seul est bénéfique pour les personnes atteintes d'arthrite.

4. Les aliments ultra-transformés

Les produits ultra-transformés comme les fast-foods, les céréales pour le petit-déjeuner et les produits de boulangerie sont généralement riches en céréales raffinées, en sucre ajouté, en conservateurs et autres ingrédients potentiellement inflammatoires, tous susceptibles d'aggraver les symptômes de l'arthrite.

Les recherches suggèrent que les régimes occidentaux riches en aliments fortement transformés peuvent augmenter votre risque de polyarthrite rhumatoïde en contribuant à l'inflammation et à des facteurs de risque comme l'obésité.

Qui plus est, dans une étude menée auprès de 56 personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde, celles qui consommaient des quantités plus importantes d'aliments ultra-transformés présentaient des facteurs de risque accrus de maladies cardiaques, notamment des taux plus élevés d'hémoglobine glyquée (HbA1c), un marqueur à long terme du contrôle de la glycémie.

Ainsi, les aliments transformés peuvent aggraver votre état de santé général et augmenter votre risque d'autres maladies.

5. Alcool 

L'alcool pouvant aggraver les symptômes de l'arthrite, toute personne souffrant d'arthrite inflammatoire devrait le limiter ou l'éviter.

Une étude menée auprès de 278 personnes atteintes de spondylarthrite axiale - une arthrite inflammatoire qui affecte principalement la moelle épinière et les articulations sacro-iliaques - a établi un lien entre la consommation d'alcool et l'augmentation des dommages structurels de la colonne vertébrale.

Des études ont également montré que la consommation d'alcool peut augmenter la fréquence et la gravité des crises de goutte.

En outre, la consommation chronique d'alcool est associée à un risque accru d'arthrose, bien que toutes les études n'aient pas trouvé un lien significatif.

6. Certaines huiles végétales 

Les régimes riches en graisses oméga-6 et pauvres en graisses oméga-3 peuvent aggraver les symptômes de l'arthrose et de la polyarthrite rhumatoïde.

Ces graisses sont nécessaires à la santé. Cependant, le rapport déséquilibré entre les oméga-6 et les oméga-3 dans la plupart des régimes alimentaires occidentaux peut augmenter l'inflammation.

Réduire sa consommation d'aliments riches en oméga-6, comme les huiles végétales, tout en augmentant sa consommation d'aliments riches en oméga-3, comme les poissons gras, peut améliorer les symptômes de l'arthrite.

7. Les aliments riches en sel

Réduire la consommation de sel peut être un bon choix pour les personnes atteintes d'arthrite. Les aliments riches en sel comprennent les crevettes, les soupes en conserve, les pizzas, certains fromages, les viandes transformées et de nombreux autres produits transformés.

Une étude sur des souris a révélé que l'arthrite était plus grave chez les souris soumises à un régime riche en sel que chez celles soumises à un régime contenant des niveaux normaux de sel.

En outre, une étude de 62 jours sur des souris a révélé qu'un régime pauvre en sel réduisait la gravité de la polyarthrite rhumatoïde, par rapport à un régime riche en sel. Les souris soumises à un régime pauvre en sel présentaient une dégradation du cartilage et une destruction osseuse moindres, ainsi que des marqueurs inflammatoires plus faibles, que les souris soumises à un régime riche en sel.

Il est intéressant de noter que les chercheurs ont suggéré qu'une consommation élevée de sodium pourrait être un facteur de risque pour les maladies auto-immunes comme l'arthrite inflammatoire.

Une étude portant sur 18 555 personnes a établi un lien entre un apport élevé en sodium et un risque accru de polyarthrite rhumatoïde.

8. Aliments riches en AGE 

Les produits finaux de glycation avancée (AGE) sont des molécules créées par des réactions entre les sucres et les protéines ou les graisses. Ils existent naturellement dans les aliments d'origine animale non cuits et sont formés par certaines méthodes de cuisson.

Les alimentations animales riches en protéines et en graisses qui sont frits, rôtis, grillés, saisis ou grillés sont parmi les sources alimentaires les plus riches en AGE. Il s'agit notamment du bacon, du steak fritté ou grillé, du poulet rôti ou frit et des hot dogs grillés.

Les frites, le fromage, la margarine et la mayonnaise sont également riches en AGE.

Lorsque les AGE s'accumulent en grande quantité dans votre corps, un stress oxydatif et une inflammation peuvent se produire. Le stress oxydatif et la formation d'AGE sont liés à la progression de la maladie chez les personnes atteintes d'arthrite.

En fait, il a été démontré que les personnes souffrant d'arthrite inflammatoire ont des niveaux d'AGE plus élevés dans leur corps que les personnes non atteintes d'arthrite. L'accumulation des AGE dans les os et les articulations peut également jouer un rôle dans le développement et la progression de l'arthrose.

Remplacer les aliments à forte teneur en AGE par des aliments complets et nutritifs comme les légumes, les fruits, les légumineuses et le poisson peut réduire la charge totale en AGE de votre organisme.

Références

(1) Tedeschi SK, Frits M, Cui J, Zhang ZZ, Mahmoud T, Iannaccone C, Lin TC, Yoshida K, Weinblatt ME, Shadick NA, Solomon DH. Diet and Rheumatoid Arthritis Symptoms: Survey Results From a Rheumatoid Arthritis Registry. Arthritis Care Res (Hoboken). 2017 Dec;69(12):1920-1925. doi: 10.1002/acr.23225. PMID: 28217907 PMCID: PMC5563270.

(2) DeChristopher LR, Uribarri J, Tucker KL. Intake of high-fructose corn syrup sweetened soft drinks, fruit drinks and apple juice is associated with prevalent arthritis in US adults, aged 20-30 years. Nutr Diabetes. 2016 Mar 7;6(3):e199. doi: 10.1038/nutd.2016.7. PMID: 26950480 PMCID: PMC4817078.

(3) Hu Y, Costenbader KH, Gao X, Al-Daabil M, Sparks JA, Solomon DH, Hu FB, Karlson EW, Lu B. Sugar-sweetened soda consumption and risk of developing rheumatoid arthritis in women. Am J Clin Nutr. 2014 Sep;100(3):959-67. doi: 10.3945/ajcn.114.086918. Epub 2014 Jul 16. PMID: 25030783 PMCID: PMC4135503.

(4) Alwarith J, Kahleova H, Rembert E, Yonas W, Dort S, Calcagno M, Burgess N, Crosby L, Barnard ND. Nutrition Interventions in Rheumatoid Arthritis: The Potential Use of Plant-Based Diets. A Review. Front Nutr. 2019 Sep 10;6:141. doi: 10.3389/fnut.2019.00141. eCollection 2019. PMID: 31552259 PMCID: PMC6746966.

(5) Ley SH, Sun Q, Willett WC, Eliassen AH, Wu K, Pan A, Grodstein F, Hu FB. Associations between red meat intake and biomarkers of inflammation and glucose metabolism in women. Am J Clin Nutr. 2014 Feb;99(2):352-60. doi: 10.3945/ajcn.113.075663. Epub 2013 Nov 27. PMID: 24284436 PMCID: PMC3893727.

(6) Pattison DJ, Symmons DP, Lunt M, Welch A, Luben R, Bingham SA, Khaw KT, Day NE, Silman AJ. Dietary risk factors for the development of inflammatory polyarthritis: evidence for a role of high level of red meat consumption. Arthritis Rheum. 2004 Dec;50(12):3804-12. doi: 10.1002/art.20731. PMID: 15593211.

(7) de Punder K, Pruimboom L. The dietary intake of wheat and other cereal grains and their role in inflammation. Nutrients. 2013 Mar 12;5(3):771-87. doi: 10.3390/nu5030771. PMID: 23482055 PMCID: PMC3705319.

(8) Badsha H. Role of Diet in Influencing Rheumatoid Arthritis Disease Activity. Open Rheumatol J. 2018 Feb 8;12:19-28. doi: 10.2174/1874312901812010019. eCollection 2018. PMID: 29515679 PMCID: PMC5827298.

(9) Fayyaz B, Gunawan F, Rehman HJ. 'Preclinical' rheumatoid arthritis in patients with celiac disease: A cross-sectional study. J Community Hosp Intern Med Perspect. 2019 Apr 12;9(2):86-91. doi: 10.1080/20009666.2019.1593777. eCollection 2019 Apr. PMID: 31044037 PMCID: PMC6484500.

(10) Itzlinger A, Branchi F, Elli L, Schumann M. Gluten-Free Diet in Celiac Disease-Forever and for All? Nutrients. 2018 Nov 18;10(11):1796. doi: 10.3390/nu10111796. PMID: 30453686 PMCID: PMC6267495.

(11) Hafström I, Ringertz B, Spångberg A, von Zweigbergk L, Brannemark S, Nylander I, Rönnelid J, Laasonen L, Klareskog L. A vegan diet free of gluten improves the signs and symptoms of rheumatoid arthritis: the effects on arthritis correlate with a reduction in antibodies to food antigens. Rheumatology (Oxford). 2001 Oct;40(10):1175-9. doi: 10.1093/rheumatology/40.10.1175. PMID: 11600749.

(12) Philippou E, Nikiphorou E. Are we really what we eat? Nutrition and its role in the onset of rheumatoid arthritis. Autoimmun Rev. 2018 Nov;17(11):1074-1077. doi: 10.1016/j.autrev.2018.05.009. Epub 2018 Sep 10. PMID: 30213695.

(13) Cutolo M, Nikiphorou E. Don't neglect nutrition in rheumatoid arthritis! RMD Open. 2018 Feb 24;4(1):e000591. doi: 10.1136/rmdopen-2017-000591. eCollection 2018. PMID: 29531785 PMCID: PMC5845405.

(14) Smaira FI, Mazzolani BC, Peçanha T, Dos Santos KM, Rezende DAN, Araujo ME, Bonfiglioli K, Scagliusi FB, Benatti FB, de Sá Pinto AL, Lima FR, Pereira RMR, Roschel H, Gualano B, Pinto AJ. Ultra-processed food consumption associates with higher cardiovascular risk in rheumatoid arthritis. Clin Rheumatol. 2020 May;39(5):1423-1428. doi: 10.1007/s10067-019-04916-4. Epub 2020 Jan 4. PMID: 31902026.

(15) Min HK, Lee J, Ju JH, Park SH, Kwok SK. Alcohol consumption as a predictor of the progression of spinal structural damage in axial spondyloarthritis: data from the Catholic Axial Spondyloarthritis COhort (CASCO). Arthritis Res Ther. 2019 Aug 14;21(1):187. doi: 10.1186/s13075-019-1970-3. PMID: 31412929 PMCID: PMC6692958.

(16) Neogi T, Chen C, Niu J, Chaisson C, Hunter DJ, Zhang Y. Alcohol quantity and type on risk of recurrent gout attacks: an internet-based case-crossover study. Am J Med. 2014 Apr;127(4):311-8. doi: 10.1016/j.amjmed.2013.12.019. Epub 2014 Jan 17. PMID: 24440541 PMCID: PMC3991555.

(17) Kakutani-Hatayama M, Kadoya M, Okazaki H, Kurajoh M, Shoji T, Koyama H, Tsutsumi Z, Moriwaki Y, Namba M, Yamamoto T. Nonpharmacological Management of Gout and Hyperuricemia: Hints for Better Lifestyle. Am J Lifestyle Med. 2015 Sep 2;11(4):321-329. doi: 10.1177/1559827615601973. eCollection 2017 Jul-Aug. PMID: 30202351 PMCID: PMC6125106.

(18) Zhang B, Fang W, Zeng X, Zhang Y, Ma Y, Sheng F, Zhang X. Clinical characteristics of early- and late-onset gout: A cross-sectional observational study from a Chinese gout clinic. Medicine (Baltimore). 2016 Nov;95(47):e5425. doi: 10.1097/MD.0000000000005425. PMID: 27893683 PMCID: PMC5134876.

(19) Haugen IK, Magnusson K, Turkiewicz A, Englund M. The Prevalence, Incidence, and Progression of Hand Osteoarthritis in Relation to Body Mass Index, Smoking, and Alcohol Consumption.  J Rheumatol. 2017 Sep;44(9):1402-1409. doi: 10.3899/jrheum.170026. Epub 2017 Jul 15. PMID: 28711879 PMCID: PMC5878837.

(20) Kang AH, Kim MR, Shin JS, Lee J, Lee YJ, Park Y, Nam D, Kim EJ, Ha IH. Association between alcohol consumption and osteoarthritis prevalence in Korea as assessed by the alcohol use disorders identification test (AUDIT): a cross-sectional study. BMC Public Health. 2020 Feb 13;20(1):227. doi: 10.1186/s12889-020-8326-4. PMID: 32054481 PMCID: PMC7020542.

(21) Sibille KT, King C, Garrett TJ, Glover TL, Zhang H, Chen H, Reddy D, Goodin BR, Sotolongo A, Petrov ME, Cruz-Almeida Y, Herbert M, Bartley EJ, Edberg JC, Staud R, Redden DT, Bradley LA, Fillingim RB. Omega-6: Omega-3 PUFA Ratio, Pain, Functioning, and Distress in Adults With Knee Pain. Clin J Pain. 2018 Feb;34(2):182-189. doi: 10.1097/AJP.0000000000000517. PMID: 28542024 PMCID: PMC5701880.

(22) Lourdudoss C, Di Giuseppe D, Wolk A, Westerlind H, Klareskog L, Alfredsson L, van Vollenhoven RF, Lampa J. Dietary Intake of Polyunsaturated Fatty Acids and Pain in Spite of Inflammatory Control Among Methotrexate-Treated Early Rheumatoid Arthritis Patients. Arthritis Care Res (Hoboken). 2018 Feb;70(2):205-212. doi: 10.1002/acr.23245. PMID: 28371257 PMCID: PMC5817233.

(23) Jung SM, Kim Y, Kim J, Jung H, Yi H, Rim YA, Park N, Kwok SK, Park SH, Ju JH. Sodium Chloride Aggravates Arthritis via Th17 Polarization. Yonsei Med J. 2019 Jan;60(1):88-97. doi: 10.3349/ymj.2019.60.1.88. PMID: 30554495 PMCID: PMC6298894.

(24) Scrivo R, Massaro L, Barbati C, Vomero M, Ceccarelli F, Spinelli FR, Riccieri V, Spagnoli A, Alessandri C, Desideri G, Conti F, Valesini G. The role of dietary sodium intake on the modulation of T helper 17 cells and regulatory T cells in patients with rheumatoid arthritis and systemic lupus erythematosus. PLoS One. 2017 Sep 6;12(9):e0184449. doi: 10.1371/journal.pone.0184449. eCollection 2017. PMID: 28877244 PMCID: PMC5587319.

(25) Sigaux J, Semerano L, Favre G, Bessis N, Boissier MC. Salt, inflammatory joint disease, and autoimmunity. Joint Bone Spine. 2018 Jul;85(4):411-416. doi: 10.1016/j.jbspin.2017.06.003. Epub 2017 Jun 23. PMID: 28652101.

(26) Salgado E, Bes-Rastrollo M, de Irala J, Carmona L, Gómez-Reino JJ. High Sodium Intake Is Associated With Self-Reported Rheumatoid Arthritis: A Cross Sectional and Case Control Analysis Within the SUN Cohort. Medicine (Baltimore). 2015 Sep;94(37):e0924. doi: 10.1097/MD.0000000000000924. PMID: 26376372 PMCID: PMC4635786.

(27) Fournet M, Bonté F, Desmoulière A. Glycation Damage: A Possible Hub for Major Pathophysiological Disorders and Aging. Aging Dis. 2018 Oct 1;9(5):880-900. doi: 10.14336/AD.2017.1121. eCollection 2018 Oct. PMID: 30271665 PMCID: PMC6147582.

(28) Uribarri J, del Castillo MD, de la Maza MP, Filip R, Gugliucci A, Luevano-Contreras C, Macías-Cervantes MH, Markowicz Bastos DH, Medrano A, Menini T, Portero-Otin M, Rojas A, Sampaio GR, Wrobel K, Wrobel K, Garay-Sevilla ME. Dietary advanced glycation end products and their role in health and disease. Adv Nutr. 2015 Jul 15;6(4):461-73. doi: 10.3945/an.115.008433. Print 2015 Jul. PMID: 26178030 PMCID: PMC4496742.

(29) Guilbaud A, Niquet-Leridon C, Boulanger E, Tessier FJ. How Can Diet Affect the Accumulation of Advanced Glycation End-Products in the Human Body? Foods. 2016 Dec 6;5(4):84. doi: 10.3390/foods5040084. PMID: 28231179 PMCID: PMC5302422.

(30) de Groot L, Hinkema H, Westra J, Smit AJ, Kallenberg CG, Bijl M, Posthumus MD. Advanced glycation endproducts are increased in rheumatoid arthritis patients with controlled disease. Arthritis Res Ther. 2011;13(6):R205. doi: 10.1186/ar3538. Epub 2011 Dec 14. PMID: 22168993 PMCID: PMC3334658.

(31) Chen JH, Lin X, Bu C, Zhang X. Role of advanced glycation end products in mobility and considerations in possible dietary and nutritional intervention strategies. Nutr Metab (Lond). 2018 Oct 10;15:72. doi: 10.1186/s12986-018-0306-7. eCollection 2018. PMID: 30337945 PMCID: PMC6180645.

Article précédent Article suivant
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi January February March April May June July August September October November December