Le système endocannabinoïde et le CBD ? - TUDO BEM PARIS

Le système endocannabinoïde (SEC) est un système complexe de signalisation cellulaire identifié au début des années 1990 par des chercheurs qui étudiaient le Δ-9-tétrahydrocannabinol (THC), un cannabinoïde bien connu. Les cannabinoïdes sont des composés présents dans le chanvre (Cannabis Sativa L.).

Les experts tentent toujours de comprendre pleinement le SEC. Mais jusqu'à présent, nous savons qu'il joue un rôle dans la régulation d'une série de fonctions et de processus, notamment :

le sommeil

l'humeur

l'appétit

la mémoire

la reproduction et la fertilité

Le SEC existe et est actif dans votre corps même si vous ne consommez pas de chanvre.

Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur le SEC, notamment sur son fonctionnement et ses interactions avec le chanvre.

Comment le système endocannabinoïde fonctionne-t-il ?

Le système SEC comprend trois éléments essentiels : les endocannabinoïdes, les récepteurs et les enzymes.

Endocannabinoïdes

Les endocannabinoïdes, également appelés cannabinoïdes endogènes, sont des molécules fabriquées par votre organisme. Ils sont similaires aux cannabinoïdes, mais ils sont produits par votre corps.

Les experts ont identifié deux endocannabinoïdes clés jusqu'à présent :

l'anandamide (AEA)

le 2-arachidonoylglyerol (2-AG).

Ils contribuent au bon fonctionnement des fonctions internes. L'organisme les produit en fonction des besoins, ce qui rend difficile de connaître les niveaux habituels de chacun.

Récepteurs endocannabinoïdes

Ces récepteurs sont présents dans tout votre organisme. Les endocannabinoïdes se lient à eux afin de signaler que le système endocannabinoïde doit agir.

Il existe deux principaux récepteurs endocannabinoïdes :

les récepteurs CB1, que l'on trouve principalement dans le système nerveux central

les récepteurs CB2, qui se trouvent principalement dans le système nerveux périphérique, notamment dans les cellules immunitaires.

Les endocannabinoïdes peuvent se lier à l'un ou l'autre de ces récepteurs. Les effets qui en résultent dépendent de l'endroit où se trouve le récepteur et de l'endocannabinoïde auquel il se lie.

Par exemple, les endocannabinoïdes peuvent cibler les récepteurs CB1 d'un nerf spinal pour soulager la douleur. D'autres peuvent se lier à un récepteur CB2 dans vos cellules immunitaires pour signaler que votre corps est en train de subir une inflammation, un signe courant des troubles auto-immuns.

Enzymes

Les enzymes sont responsables de la dégradation des endocannabinoïdes une fois qu'ils ont rempli leur fonction.

Il y a deux enzymes principales responsables de cela :

l'hydrolase d'amide d'acide gras, qui décompose l'AEA

la lipase acide de monoacylglycérol, qui décompose généralement le 2-AG

Quelles sont les fonctions du système endocannabinoïde ?

Le SEC est compliqué, et les experts n'ont pas encore déterminé exactement son fonctionnement ni toutes ses fonctions potentielles.

Une recherche a établi un lien entre le SEC et les processus suivants :

l'appétit et la digestion

le métabolisme

la douleur chronique

l'inflammation et autres réactions du système immunitaire

l'humeur

l'apprentissage et mémoire

le contrôle moteur

le sommeil

le fonctionnement du système cardiovasculaire

la formation des muscles

le remodelage et croissance des os

la fonction hépatique

la fonction de l'appareil reproducteur

le stress

la fonction cutanée et nerveuse

Ces fonctions contribuent toutes à l'homéostasie, qui désigne la stabilité de votre environnement interne. Par exemple, si une force extérieure, telle qu'une douleur due à une blessure ou une fièvre, perturbe l'homéostasie de votre corps, votre système nerveux central intervient pour aider votre corps à retrouver son fonctionnement idéal.

Aujourd'hui, les experts pensent que le maintien de l'homéostasie est le rôle principal du SEC.

Comment le THC interagit-il avec le système endocannabinoïde ?

Le tétrahydrocannabinol (THC) est l'un des principaux cannabinoïdes présents dans le cannabis. C'est le composé qui vous fait "planer".

Une fois dans votre corps, le THC interagit avec votre système endocannabinoïde en se liant aux récepteurs, tout comme les endocannabinoïdes. Il est puissant en partie parce qu'il peut se lier à la fois aux récepteurs CB1 et CB2.

Cela lui permet d'avoir toute une série d'effets sur votre corps et votre esprit, certains plus désirables que d'autres. Par exemple, le THC peut contribuer à réduire la douleur et à stimuler l'appétit. Mais il peut aussi provoquer la paranoïa et l'anxiété dans certains cas.

Les experts cherchent actuellement des moyens de produire des cannabinoïdes THC synthétiques qui n'interagissent avec le système endocannabinoïde que de manière bénéfique.

Comment le CBD interagit-il avec le système endocannabinoïde ?

L'autre cannabinoïde principal présent dans le chanvre est le cannabidiol (CBD). Contrairement au THC, le CBD ne vous fait pas planer et ne provoque généralement pas d'effets négatifs.

Les experts ne savent pas exactement comment le CBD interagit avec le système endocrinien. Mais ils savent qu'il ne se lie pas aux récepteurs CB1 ou CB2 comme le fait le THC.

Au contraire, beaucoup pensent qu'il agit en empêchant la dégradation des endocannabinoïdes. Cela leur permet d'avoir un effet plus important sur votre corps. D'autres pensent que le CBD se lie à un récepteur qui n'a pas encore été découvert.

Bien que les détails de son fonctionnement fassent encore l'objet de débats, la recherche suggère que le CBD peut aider à soulager la douleur, les nausées et d'autres symptômes associés à de multiples affections.

Qu'en est-il de la déficience en endocannabinoïdes ?

Certains experts croient en une théorie connue sous le nom de déficience endocannabinoïde clinique. Cette théorie suggère que de faibles niveaux d'endocannabinoïdes dans votre corps ou un dysfonctionnement du système endocannabinoïde peuvent contribuer au développement de certaines conditions.

Un article de 2016 passant en revue plus de 10 ans de recherche sur le sujet suggère que cette théorie pourrait expliquer pourquoi certaines personnes développent des migraines, la fibromyalgie et le syndrome du côlon irritable.

Aucune de ces affections n'a de cause sous-jacente claire. De plus, elles sont souvent résistantes aux traitements et se manifestent parfois de façon concomitante.

Si la déficience endocannabinoïde clinique joue un rôle quelconque dans ces affections, le fait de cibler le système endocannabinoïde ou la production d'endocannabinoïdes pourrait être la clé manquante du traitement, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Références

(1) Ahn K, McKinney MK, Cravatt BF. Enzymatic pathways that regulate endocannabinoid signaling in the nervous system. Chem Rev. 2008 May;108(5):1687-707. doi: 10.1021/cr0782067. Epub 2008 Apr 23. PMID: 18429637 PMCID: PMC3150828.

(2) Alger BE. Getting high on the endocannabinoid system. Cerebrum. 2013 Nov 1;2013:14. eCollection 2013 Nov. PMID: 24765232 PMCID: PMC3997295.

(3) De Laurentiis A, Araujo HA, Rettori V. Role of the endocannabinoid system in the neuroendocrine responses to inflammation. Curr Pharm Des. 2014;20(29):4697-706. doi: 10.2174/1381612820666140130212957. PMID: 24588819.

(4) de Morais H, de Souza CP, da Silva LM, Ferreira DM, Baggio CH, Vanvossen AC, Cristina de Carvalho M, da Silva-Santos JE, Bertoglio LJ, Cunha JM, Zanoveli JM. Anandamide reverses depressive-like behavior, neurochemical abnormalities and oxidative-stress parameters in streptozotocin-diabetic rats: Role of CB1 receptors. Eur Neuropsychopharmacol. 2016 Oct;26(10):1590-600. doi: 10.1016/j.euroneuro.2016.08.007. Epub 2016 Aug 17. PMID: 27544303.

(5) Gómez M, Hernández M, Fernández-Ruiz J. Cannabinoid signaling system: does it play a function in cell proliferation and migration, neuritic elongation and guidance and synaptogenesis during brain ontogenesis ? ell Adh Migr. Oct-Dec 2008;2(4):246-8. doi: 10.4161/cam.2.4.6749. Epub 2008 Oct 5. PMID: 19262157 PMCID: PMC2633685.

(6) Gorzkiewicz A, Szemraj J. Brain endocannabinoid signaling exhibits remarkable complexity. Brain Res Bull. 2018 Sep;142:33-46. doi: 10.1016/j.brainresbull.2018.06.012. Epub 2018 Jun 25. PMID: 29953913.

(7) Maccarrone M, Bab I, Bíró T, Cabral GA, Dey SK, Di Marzo V, Konje JC, Kunos G, Mechoulam R, Pacher P, Sharkey KA, Zimmer A. Endocannabinoid signaling at the periphery: 50 years after THC. Trends Pharmacol Sci. 2015 May;36(5):277-96. doi: 10.1016/j.tips.2015.02.008. Epub 2015 Mar 18. PMID: 25796370 PMCID: PMC4420685.

(8) Pacher P, Bátkai S, Kunos G. The endocannabinoid system as an emerging target of pharmacotherapy. Pharmacol Rev. 2006 Sep;58(3):389-462. doi: 10.1124/pr.58.3.2. PMID: 16968947 PMCID: PMC2241751.

(9) Russo EB. Clinical Endocannabinoid Deficiency Reconsidered: Current Research Supports the Theory in Migraine, Fibromyalgia, Irritable Bowel, and Other Treatment-Resistant Syndromes. Cannabis Cannabinoid Res. 2016 Jul 1;1(1):154-165. doi: 10.1089/can.2016.0009. eCollection 2016. PMID: 28861491 PMCID: PMC5576607.

(10) Sharma P, Murthy P, Bharath MM. Chemistry, metabolism, and toxicology of cannabis: clinical implications. Iran J Psychiatry. Fall 2012;7(4):149-56. PMID: 23408483 PMCID: PMC3570572.

(11) Smith SC, Wagner MS. Clinical endocannabinoid deficiency (CECD) revisited: can this concept explain the therapeutic benefits of cannabis in migraine, fibromyalgia, irritable bowel syndrome and other treatment-resistant conditions? Neuro Endocrinol Lett. 2014;35(3):198-201. PMID: 24977967.

Article précédent Article suivant
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi January February March April May June July August September October November December